Au cœur de l’Ardèche, l’ermitage Saint-Eugène existe depuis le Moyen Âge et domine le bois de Païolive. Un moine vit ici depuis vingt-cinq ans, il ne craint ni le vent du nord ni les précipices qui sculptent la falaise. Jean-François Holthof respecte la règle de saint Benoît. À 70 ans, sans quotidien sans eau courante et électricité peut paraître rude, mais l’ermite assure ne pas ressentir l’isolement. “Dans la nature, il existe une partie visible et une partie invisible. Par la partie invisible, on est en relation avec tout, que ce soit les saints, les anges, les démons, et puis les autres hommes, qu’ils soient vivants ou morts“, raconte Jean-François Holthof.