Joyeux dimanche dans la joie, l’amour et l’unité 

Description : Beaucoup connaissent cette mélodie, écrite au 16ème siècle par Canon Pachalbel. Il a été découvert scientifiquement ceci : Cette musique relaxante à la particularité d’avoir huit notes correspondant exactement aux fréquences d’activité des huit acides aminés primordiaux chez l’homme. On sait aujourd’hui que chaque acide aminé possède sa propre fréquence qui se fixe en oscillation dans la cellule. Ces huit notes essentielles font partie de notre chaîne polypeptidique (chaîne de 10 à 100 acides aminés reliés) Son écoute pénètre notre corps et va stimuler dans la protéine d’activation de la GTPase. Cette activation permet aux circuits enzymatiques de réguler le métabolisme de la biosynthèse, toutes les réactions chimique de notre corps, gestion du chaud et du froid, digestion, rythme cardiaque, etc.

Elle est extraordinaire dans sa composition ou Canon Pachalbel a voulu s’assurer qu’elle fasse du bien quelque soit le moment où on l’écoute, en lui attribuant de nombreux couplets sur des rythmes différents. Les basses ayant une fréquence de résonance choisie par Pachelbel , elles viennent réconforter le thème initial au niveau du rapport entre les fréquences. La protéine nourrie par cette musique produit un puissant anti stress pour l’homme. Un seul conseil… écoutez- le le plus souvent et vous verrez… A contrario une recherche démontre également, une musique très populaire construit sur les mêmes bases que le Canon de Pachelbel c’est à dire, huit notes et couplets. Mais avec un effet top dans le négatif.