« Il est essentiel que vous compreniez que le cerveau humain a soudainement doublé il y a 200 000 ans. D’un point de vue évolutionniste, c’est une expansion extraordinaire. Et il n’existe aucune explication à cette soudaine augmentation du cerveau humain. » C’est en ces termes que le mycologue américain Paul Stamets a ressuscité l’hypothèse dite du singe enivré – the Stoned Ape Hypothesis en anglais – lors de la conférence Psychedelic Science 2017 en avril dernier, à Oakland, en Californie. Peu connue, surtout en Europe, cette hypothèse attribue l’émergence de la conscience humaine aux champignons hallucinogènes…