OUT LE CONTRAIRE “Jordi Riba. (Scientifique influent et reconnu)

Jordi Riba est un pharmacologue, qui enquête sur les substances psychoactives, il vient d’être inclus par le magazine ‘Rolling Stone’ dans la liste des 25 personnes qui marqueront l’avenir de la science.

Le dicton dit que personne n’est prophète dans son pays. Et c’est souvent vrai. Ceci est bien connu de Jordi Riba, un pharmacologue catalan qui vient d’être inscrit par le magazine américain Rolling Stone dans la liste des 25 personnes les plus influentes dans le futur de la science. Riba (Barcelone, 1968) jouit d’une reconnaissance à l’étranger. “Je donne en moyenne 10/12 conférences par an en Europe et aux Etats-Unis”, dit-il. Mais ici ses recherches, pour le moment, n’ont pas eu beaucoup d’impact. Peut-être que c’est à cause des substances qu’il étudie, quelque chose d’exotique. Ce scientifique est dédié à la pharmacologie du système nerveux central et aux neurosciences en général. Il a étudié des substances psychoactives qui produisent des changements dans la perception et la cognition, comme l’Ayahuasca, une sorte de breuvage que les peuples indigènes de l’Amazonie ont consommé depuis des temps immémoriaux. Grâce à ses recherches, Riba, chef du groupe de neuropsychopharmacologie de l’Institut de recherche de l’hôpital de Sant Pau, a dévoilé une partie du potentiel que cache cette boisson et il a voulu la partager avec La Vanguardia.