Je bénis le monde parce que je me bénis moi-même.

Une illusion reconnue doit disparaître. N’accepte pas la souffrance et tu enlèves la pensée de souffrance. Ta bénédiction s’étend sur chacun de ceux qui souffrent, quand tu choisis de voir toute souffrance pour ce qu’elle est. La pensée de sacrifice engendre toutes les formes que la souffrance paraît prendre. Et le sacrifice est une idée tellement folle que la santé d’esprit la rejette immédiatement.